Bilan d'activité 2019 dela MNCPC

28/02/2020

1597 exportations couvertes par des autorisations, 53 autorisations simplifiées, 98 agréments...
Les agents de la MNCPC ont pour 2019 continué à maintenir l’équilibre entre simplification des démarches et vigilance indispensable face au risque de détournement.

Pour ce qui est des simplifications, le rapprochement entre le label de confiance « opérateur économique agréé » (OEA) de la douane et les agréments et enregistrements requis pour le commerce des précurseurs constitue un jalon marquant. Les bénéficiaires ont pu déposer un dossier allégé, la MNCPC ayant pu recueillir des informations d’ores et déjà disponibles dans la logique du « dites-le nous une fois ».

L’action de surveillance et de vigilance s’est pour sa part concrétisée par le recueil de 50 déclarations de soupçon, couvrant des commandes passées en France ou depuis l’étranger. Les vérifications faites ont permis de lever le doute et/ou de préserver la réputation des opérateurs concernés.

Marquée par une augmentation des signalements directement liés à des précurseurs de drogue, l’activité en 2019 a fait écho au regain d’attention des organisations criminelles pour les drogues de synthèse dont le gouvernement a pris la pleine mesure au travers du plan national de lutte contre les addictions qui court jusqu’en 2021.

Mis à jour le 28/02/2020

Partager